samedi 29 août 2009

Une légende originale: SEVERI PII AVG FIL (Rome, 199)

La légende de revers rappelle que le jeune empereur Caracalla (il est Auguste depuis l'année précédente) est le "fils de Sévère Pieux et Auguste". Encore une fois, on a affaire ici au message politique de Septime Sévère qui instaure une nouvelle dynastie et privilégie les liens du sang à l'adoption du meilleur candidat à la conduite de l'Empire. Il se rattache donc plutôt à Marc Aurèle qu'aux premiers Antonins.


n°C51

Dénomination: Denier

Empereur: Caracalla

Avers: ANTONINVS - AVGVSTVS - Buste drapé et cuirassé à droite.

Revers: SEVERI - PII - AVG FIL - Caracalla en habit militaire debout à gauche, tenant une Victoriola sur un globe de la main droite et une haste de la gauche; à ses pieds un captif assis à gauche dans l'attitude de la tristesse.

Atelier (année de frappe): Rome (199)

Références: RSC 590 (30£) - RIC 45 (C) - BMC S172-3 - Hill 413 (S)

Caractéristiques: Argent, 3.64 g, 19 mm, 12 h. - Ex. FAC

Commentaire:

L'habit militaire est composé de caligae, les chaussures à clous, d'une tunique et parfois comme on le voit sur la monnaie, de vêtements à franges, les cirratae militares ou castrenses. Le ceinturon fait généralement la fierté du soldat, car il est interdit aux civils. Sur le haut du corps l'empereur porte une cuirasse qui est généralement décorée (Gorgone, griffons, etc.) comme on peut le voir sur les statues impériales. Enfin, on distingue le paludamentum, le manteau du général qui pend dans le dos.


Détail d'un vêtement militaire sur une statue de Marc Aurèle - Musée du Louvre (Paris)
Le captif devant Caracalla est assis, les mains certainement liées, dans une attitude de tristesse et de soumission, il a été vaincu par l'empereur et la différence de taille entre les deux personnages est éloquente. Ce prisonnier est un archétype du barbare: il porte un bonnet phrygien comme les statues de Daces de l'époque de Trajan et des vêtements très éloignés de ceux des Romains. On retrouve ces personnages sur de nombreuses monnaies en particulier au pied de trophées. Il s'agit ici d'une référence à la victoire sur les Parthes.


Captif assis - Musée du Louvre (Paris)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire