samedi 5 décembre 2009

Deux frères qui se détestent - Denier de Géta (Rome, 202)

La propagande mise en place par Septime Sévère met en avant sa progéniture, dont il fait ses héritiers désignés. Il rompt ainsi avec l'adoption du "meilleur" en vigueur sous les premiers Antonins. La nouvelle dynastie est sensée apporter, comme sur cette monnaie, la Sécurité de l'Empire. On va voir que les héritiers ne s'entendent pas vraiment...


n°G4

Dénomination: Denier

Empereur: Géta

Avers: P SEPT GETA - CAES PONT - Buste, tête nue, drapé et cuirassé à droite.

Revers: SECVRIT - IMPERII - Securitas assise à gauche tenant un globe dans sa main droite.

Atelier (année de frappe): Rome (202)

Références: RSC 183a (30£) - RIC 20b (C) - BMC S240note - Hill 553var. (C2)

Caractéristiques: Argent, 19 mm, 3.41 g, 12 h.

Note: Hill oublie le buste drapé et cuirassé dans son inventaire et ne retient que le buste drapé. De même, les 4 exemplaires du BMC sont signalés comme étant avec un buste drapé, or le seul exemplaire illustré montre clairement des ptéryges à l'épaule.

Commentaire:

En 202, de nombreuses festivités ont lieu, j'aurai l'occasion d'en reparler, afin de célébrer le triomphe parthique, la mariage de Caracalla et Plautille ainsi que les Décennales de Septime Sévère. "Après toutes ces fêtes, il resta à Rome, où il passa plusieurs années, rendant assidûment la justice, s'occupant des affaires de l'État et donnant le plus grand soin à l'éducation de ses enfants", nous dit Hérodien. Cependant ses fils lui donnent de nombreux soucis. Géta, le fils cadet, est César et n'a donc pas le même rang que les deux Augustes, son père et son frère aîné. La différence de traitement entre les deux fils a certainement dû jouer dans la relation entre les deux frères, l'un rabaissant l'autre et le plus jeune ayant sûrement de l'amertume et de la jalousie envers son frère aîné.
Toujours en citant Hérodien, voici comment les relations des deux frères sont relatées: ils "nourrissaient entre eux une haine qui s'était manifestée dès leurs premiers ans. Soit qu'alors ils fissent lutter des cailles et des coqs, soit qu'ils figurassent dans ces combats simulés qui sont un des jeux de l'enfance, ils prenaient toujours un parti différent : ils montrèrent les mêmes sentiments dans les jeux du cirque et pour le choix de leurs plaisirs. Souvent opposés l'un à l'autre, ils étaient toujours séparés et n'avaient aucun goût commun : ce qui plaisait à l'un déplaisait nécessairement à l'autre. Ils étaient assiégés de courtisans, de favoris officieux qui flattaient les passions de leur âge et entretenaient leur animosité mutuelle. Sévère, qui les observait, fit tous ses efforts pour les rapprocher et leur faire changer de conduite." Cette animosité conduira jusqu'au meurtre de Géta par Caracalla en 212.

Le camée ci-dessous dont la date de fabrication ne doit pas être très éloignée de la frappe de notre monnaie, nous montre l'image d'une famille unie: le couple impérial d'un côté et les deux jeunes princes de l'autre, Géta étant au fond en face de sa mère.


Camée représentant la famille impériale, de gauche à droite: Septime Sévère, Julia Domna, Géta et Caracalla (Bibliothèque nationale de France: Cabinet des monnaies, médailles et antiques - Paris)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire