mardi 6 octobre 2009

La Victoire britannique - Denier de Septime Sévère (Rome, 210)

"Sévère tourna alors ses armes contre la Bretagne, parce qu'il voyait ses fils mener une vie intempérante et les légions s'amollir dans l'oisiveté, et cela, bien qu'il sût qu'il n'en reviendrait pas." C'est ainsi que Dion Cassius introduit la campagne de Bretagne qui ne semble pas liée à de prétendus raids de Calédoniens ou Méates dans la province romaine. Au printemps 208, la famille impériale au grand complet quittent l'Urbs pour le nord. Dès 209, les premières victoires sont signalées dans les émissions monétaires.


n°S38

Dénomination: Denier

Empereur: Septime Sévère

Avers: SEVERVS PIVS - AVG BRIT - Tête laurée à droite.

Revers: VICTORI-AE - BRIT - Victoria à demi nue assise à gauche sur des boucliers, appuyant un bouclier sur son genou et tenant une palme.

Atelier (année de frappe): Rome (210)

Références: RSC 731 (65£) - RIC 335 (S) - BMC G61-2 - Hill 1135 (S2) - BnF 6543

Caractéristiques: Argent, 18 mm, 2.89 g, 12 h. - Ex. CGB Rome VIII n°347

Note: Selon Hill, ce denier fait partie d'une émission spéciale (la deuxième du genre) consacrée aux victoires britanniques qui présente Victoria dans différentes attitudes, mais toujours avec la légende VICTORIAE BRIT.

Commentaire:

La Victoire porte ici un de ses attributs traditionnels la palme. On y voit aussi trois boucliers, deux qui servent de siège et un troisième qui est porté sur un genou. Le bouclier des soldats défaits est aussi un objet souvent associé à Victoria. L'empereur porte sur ce denier le titre de Britannicus qu'il étrenne avec cette émission spéciale composée pour Septime Sévère uniquement d'aurei et de deniers. Elle fait certainement état des premières, mais difficiles victoires, obtenues en 209 sur les Calédoniens et Méates. Un traité est signé et les Bretons abandonnent du territoire au profit des Romains. Cependant, une nouvelle expédition est nécessaire en 210 après rupture du traité de paix.

Bas-relief représentant un amoncellement de boucliers (Antiquarium Palatino -Rome)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire