dimanche 23 février 2014

Le portrait de Julia Domna et Hilaritas sur un denier romain

Hilaritas, l'Allégresse, est une personnification célébrant la gaieté, l'enjouement. Elle est présente sur les monnaies de l'atelier de Rome plus particulièrement durant la période Hadrien - Commode. Julia Domna en fera abondamment usage sur ses deniers de Rome ou Laodicée et ce aussi bien durant le règne de son mari, Septime Sévère que celui de son fils, Caracalla. L'attribut principal de l'Allégresse est la longue feuille du palmier. Elle porte sur ce denier de l'atelier romain un sceptre long, mais elle peut tout aussi porter une corne d'abondance comme sur ce denier syrien. L'atelier de l'Urbs a aussi frappé ce type, mais très vraisemblablement quelques années plus tôt.


n° J20

Dénomination: Denier

Impératrice: Julia Domna

Avers: IVLIA - AVGVSTA - Buste drapé à droite.

Revers: HIL-A-RITAS - Hilaritas debout de face, tête à gauche, tenant une longue palme de la main droite et un sceptre long de la gauche.

Atelier (année de frappe): Rome (202)

Références: RSC 76 (25£) - RIC S555 (C) - BMC S32-3 - Hill 563 (R) - BnF 6601.

Caractéristiques: Argent, 18mm, 3.35g, 6h - Ex. iNumis VSO 4 n°283.

Note: ce type existe, toujours en argent, sur un rare quinaire conservé à Vienne (RIC 555 - RSC 77).

Commentaire:

Le portrait de l'impératrice (M selon la codification de Hill) est ici de beau style avec une tête ronde. Durant cette période où l'impératrice a encore des traits jeunes (199-209), on notera que le traitement du portrait est très variable, plus sophistiqué en tout cas que durant la première période et aussi parfois idéalisé. C'est certainement le cas sur ce denier où l'on voit également nettement la mèche de cheveux sur la joue. Le style des portraits durant cette période, la plus faste du règne de Septime Sévère, est très inégal: très fin comme sur ce denier à extrêmement médiocre avec un buste petit et une tête allongée. Il ne semble pas y avoir de chronologie entre ces styles qui sont uniquement le fait de graveurs plus ou moins doués.


Buste de Julia Domna (Braccio Nuovo, Musées du Vatican)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire